NANTES          RENNES         TOURS          TOULOUSE          LILLE

Ces femmes extraordinaires qui ont bouleversé leur monde

Temps de lecture : 3'30

Je m’abonne à la newsletter Tot’M

En ce 8 mars et à l’occasion de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, intéressons-nous à certaines d’entre elles. Partons à la découverte de quelques-unes des héroïnes de leur temps. Ces femmes extraordinaires, souvent inconnues du grand public ont pourtant fait progresser le monde et le font parfois encore aujourd’hui.

photographie de Rosalind Franklin, femme scientifique découvreuse de la double hélice de l'ADN

Rosalind Franklin (1920-1958)
Cette biologiste britannique obtient en 1945 un doctorat en physique-chimie à Cambridge au Royaume-Uni. Quelques années après, travaillant sur l’acide nucléique, elle découvre la possibilité d’une structure de l’ADN en double-hélice.

Cette information remontera jusqu’à deux autres chercheurs : Francis Crick et James Watson. Ils s’approprient cette découverte et obtiennent quelques années plus tard le prix Nobel.

Aujourd’hui, le travail de Rosalind Franklin est reconnu. Elle a obtenu le prix d’honneur Louisa Gross Horwitz à titre posthume en 2008. Un prix Rosalind Franklin a aussi été créé par la Royal Society.

Wangari Maathai (1940-2011)

Wangari, scientifique et militante Kényane, est l’une des premières femmes africaines à obtenir un doctorat. Elle œuvrera une grande partie de sa vie pour ses engagements en faveur de l’écologie et des droits humains.

Elle fondera notamment le mouvement de la green belt en 1977. Elle y encourage les femmes à planter des arbres au Kenya pour lutter contre la déforestation. Plus de 50 millions d’arbres ont été plantés grâce au mouvement de la green belt.

Ses actions vaudront à Wangari Maathai d’être surnommée « la femme des arbres » et d’obtenir le prix Nobel de la Paix en 2004.

photographie de Wangari Maathai, prix nobel de la paix 2014
Photographie de Kathrine Switzer, première femme a avoir couru le marathon de Boston

Kathrine Switzer (1947)

En 1967, alors âgée de 20 ans, Kathrine Switzer est la première femme à courir le marathon de Boston. Elle s’inscrit en utilisant uniquement ses initiales. En effet, à l’époque la majorité des marathons est interdite aux femmes.

Pendant la course, l’un des organisateurs essaiera de lui arracher son dossard. Kathrine Switzer réussira à semer l’organisateur en colère et à finir sa course. En 1972, le marathon de Boston devient officiellement mixte.

Aujourd’hui Kathrine a couru une quarantaine de marathons et en a organisés près de 400.

Malala Yousafzai (1997)

Cette jeune femme pakistanaise est une militante active depuis ses 11 ans. Elle vit dans une province sous influence des talibans qui tentent d’interdire l’éducation pour les filles.

En 2012, elle est victime d’une tentative d’assassinat. Son combat prend alors une ampleur internationale et en 2014, elle devient la plus jeune lauréate du prix Nobel de la Paix.

Elle déclare : « Avec des armes vous pouvez éliminer des terroristes. Avec l’éducation vous pouvez éliminer le terrorisme. »

photographie de Malala Yousafzai, militante pour l'éducation
photographie de Valentina Terechkova, première femme dans l'espace

Valentina Terechkova (1937)

Commençons directement par les quelques records de cette Valentina. Elle est la première femme à avoir été envoyée dans l’espace. Elle est la seule femme à avoir effectué seule un voyage dans l’espace. Elle est enfin la plus jeune femme à être allée dans l’espace.

Mais qui est-elle ? Fille d’un héros mort durant la première guerre mondiale, elle est couturière dans une usine et fait du parachutisme pour le plaisir. Elle passe le concours pour un voyage en orbite autour de la Terre et le remporte. Elle s’entraîne alors pendant un an à de multiples disciplines.

Le vol se passe assez mal mais elle survit malgré tout et permettra notamment de nourrir la propagande soviétique. Le second vol spatial avec une femme à son bord n’aura lieu que 20 ans plus tard, en 1982.

Simone Segouin (1925)

Aussi connue sous le nom de Nicole Minet, Simone nait en 1925 près de Chartres. Elle est fille d’agriculteurs. En 1944, alors âgée de 19 ans, elle prend les armes et s’engage dans la Résistance française.

En 1946, elle reçoit la croix de guerre pour son engagement et son dévouement. Elle est devenue le symbole de l’engagement des femmes dans la Résistance. 

photographie de Simone Segouin, jeune femme résistance
Tableau de la femme de lettres Olympe de Gouges

Olympes de Gouges (1748-1793)

Cette future femme de lettres épouse à 17 ans un homme de trente ans son ainé. Très peu de temps plus tard son mari décède. Veuve, elle décide de ne pas se remarier mariée car à l’époque, une femme ne peut publier sans l’accord de son mari. C’est à partir de ce moment qu’Olympes de Gouges va changer les choses.

Elle lutte, par des écrits et notamment des pièces politiques, contre l’esclavage. Elle écrit en 1791 la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Elle demande pour les femmes le droit de divorce et la possibilité de s’investir dans la vie politique. On lui attribue également l’idée novatrice de la création des maternités afin que les femmes n’accouchent pas dans des hôpitaux classiques.

Malheureusement, ses combats feront tomber sa tête en 1793. Aujourd’hui, on doit à Olympes de Gouges une grande progression des droits de l’homme mais aussi de la femme. 

Imogen Cunningham (1883-1976)

Elle a un CV long comme le bras : elle a étudié la chimie, la physique et la littérature aux USA puis en Allemagne. Pourtant, elle ne deviendra pas une universitaire célèbre mais bien une des plus grandes photographes de son siècle.

Elle est avant tout portraitiste et va connaître une partie de son succès actuel par un scandale : un portrait de son mari, nu. En 1917, elle publie un manifeste pour l’égalité entre les hommes et les femmes photographes.

Sa longue et belle carrière, reconnue par ses pairs, l’amènera à collaborer avec Vanity Fair. Malgré son engagement visible dans ses photographies, elle ne s’est jamais considérée comme féministe.

photographie prise par Imogen Cunningham, photographe féministe

Pour en savoir plus sur certaines de ces grandes femmes et découvrir le parcours d’autres femmes qui ont fait avancer les choses on vous conseille la super chaîne Youtube de Aude Gogny-Goubert et son programme Virago. Allez y faire un tour !